CMGO Cyclad

🚀 Pour cette première journée de l’année 2024, tous les salariés des sites CMGO 17 étaient présents (St Sauveur d’Aunis, St Sornin, Grézac, St Agnant et St Porchaire) soit 40 personnes qui allaient du poste de conducteur d’engin au pilote d’installation en passant par les chefs de carrières, chargés de service clients et commerciaux. Cette journée de reprise orientée sur nos retrouvailles après les fêtes a démarré autour d’une galette et d’un café.

Une fois n’est pas coutume, nous nous sommes retrouvés à Surgères à l’atelier CYCLAB (créé en 2017, CyclaB est le laboratoire d’innovation en Économie Circulaire de Cyclad – Syndicat Mixte de collecte et traitement des déchets sur 234 communes de Charente-Maritime).

L’idée était de réaliser des ateliers de sensibilisation aux enjeux de l’économie circulaire appelés workshop.

🔎 Au programme de cette matinée, la visite des labos, un jeu sérieux pour s’approprier l’économie circulaire et trois ateliers animés par des membres du Club CyclaB :

♻️ la création de décorations écoresponsables avec des coquilles d’huîtres, moules, coquilles St Jacques par Clotilde Douay de l'Atelier Pumm,
🧁 des recettes de mousses glacées anti-gaspi avec des fruits invendus et du miel périmé de CMGO 17 par Mélanie Boutteaud de Méliglace,
🛠️ la fabrication d’objets de bureau en bois de réemploi avec Audrey Pluchon et Sébastien de Audrey Pluchon Design,

Pour le déjeuner, CMGO 17 a choisi un repas #zerodechet à La Table d’As de Surgères sans oublier ses desserts glacés pour le dessert.

On a donc créé des objets mais aussi cuisiné ensemble. Convivialité et fous rires garantis avec ces activités originales et qui sortent des sentiers battus des carrières pour le plus grand bonheur des collaborateurs.

Après le déjeuner, le programme a été plus traditionnel mais chargé avec une présentation par Lucas Jacquemet le Responsable d’Exploitation, Florence Maneuf l’Animatrice Hygiène Qualité Sécurité Environnement et Boris Haouassi, le chef d’Agence :

  • des résultats de l’enquête Dialogue, enquête digitale et anonyme qui prend le pouls des attentes et satisfaction des salariés,
  • des films sur la conformité et l’éthique dans le Groupe,
  • le bilan des actions issues de nos objectifs de la Responsabilité Sociétales des Entreprises (RSE) déclinés en huit piliers (sécurité, éthique, excellence managériale, business, bas carbone et biodiversité, impact et acceptabilité, achats),
  • nos résultats sécurité en balayant les situations à risques issues des remontées d’évènements de Charente Maritime, Creuse et Gironde mais avec aussi le bilan des actions d’amélioration des conditions de travail et de sécurité durant l’année écoulée,
  • du nouveau plan d’action collaboratif par site pour 2024 élaboré directement par l’ensemble des salariés avec toutes les idées possibles venant de tous nos métiers.

L’après-midi s’est conclue avec le bilan de 2023, les perspectives 2024 et la diffusion de la vidéo de vœux de 2024, florilège des évènements de 2023 sans oublier d’offrir à chacun leur pot annuel d’un kilo de miel de St Porchaire pour savoir se préserver des rigueurs des frimas de l’hiver 😉.

Merci aux équipes de CMGO 17 pour leur implication et leur engagement !
Et merci à l’équipe de CYCLAD (en particulier Alice Michaud et Thierry Galais) et aux membres du Club CyclaB de nous avoir aussi bien accueillis et fait partager de beaux moments de convivialité et de partage.

cmgo17-cyclad-0120247.jpegcmgo17-cyclad-0120249.jpegcmgo17-cyclad-0120242.jpegcmgo17-cyclad-01202410.jpegcmgo17-cyclad-0120243.jpegcmgo17-cyclad-0120246.jpegcmgo17-cyclad-0120248.jpegcmgo17-cyclad-0120245.jpegcmgo17-cyclad-0120244.jpeg

Destruction de bombe

Dans le cadre de notre partenariat en place depuis 2018 avec le site de CMGO 17 à Grézac, nous avons accueilli les démineurs pour une nouvelle opération de déminage d’une bombe de la Seconde Guerre Mondiale.

Les démineurs de la Rochelle interviennent sur une grande zone à l’Ouest de la France, et sont basés à la Rochelle.

Régulièrement l’émergence de bombes non détruites datant de la Seconde Guerre Mondiale sont découvertes à Royan ou en Charente Maritime au gré de travaux d’aménagement.

La munition à détruire est une bombe américaine de 1000 lbs GP AN-M 65 A1. Cette fois ci, la découverte est plus originale, trouvée par des pêcheurs, elle était immergée depuis des décennies dans la Loire à hauteur du village de Fondettes près de Tours. Sa sortie de l’eau et le désamorçage de son détonateur a nécessité plus de cent intervenants (démineurs, policiers, gendarmes, secouristes, policiers municipaux et agents des services techniques) et surtout une sortie du fleuve à l’aide d’un hélicoptère ! 

Après ce transport héliporté, la bombe a rejoint la Charente Maritime par la route pour finir à la carrière de Grézac où elle a été définitivement détruite.

Contrairement aux précédentes, Florence - car elle est prénommée comme le veut la tradition –  contenait 260 kg d’explosifs soit le double des munitions habituellement détruites à Grézac.

A bombe inhabituelle, trou exceptionnel de 6 m de profond dans de l’argile avec plusieurs mètres de recouvrement d’un  sable calcaire.

Comme à l’accoutumée, après avoir accueilli les démineurs ainsi les forces de police en procédant à un briefing pour un bon déroulement des opérations en sécurité, nous avons procédé à l’enfouissement de la bombe. Après toutes les précautions d’usage et le blocage des voies et accès autour de la carrière par la Gendarmerie, il a été procédé à sa destruction à 16 h30. L’explosion a été parfaitement contenue comme les photos en attestent.

 Pour nous, c’est une grande satisfaction de mener ce type d’opération citoyenne et de rendre service à la Sécurité Civile en mettant à disposition notre site pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Et nos équipes sont extrêmement fières de ces moments partagés.

Ci-dessous des liens d’articles sur la sortie de la bombe de la Loire.

NOTE : Pour les photos de la destruction de la bombe : crédits ©xavier.roujas.

photos bombes xavier ROUJAS 4.jpgIMG-20231020-WA0016.jpgphotos bombes xavier ROUJAS 2.jpgphotos bombes xavier ROUJAS 3.jpgIMG-20231020-WA0001.jpgphotos bombes xavier ROUJAS 1.jpgIMG-20231020-WA0022.jpgphotos bombes xavier ROUJAS 5.jpg

 

CMGO

Le vendredi 30 septembre 2022, comme chaque année depuis 2012, CMGO 17 St Porchaire a reçu et ouvert ses portes à une trentaine d’apprentis conducteurs, 24 en première année de conduite d’engins et 12 en première année de canalisateurs.

La fin de la visite a été un temps d’échange entre Cédric - un de nos premiers apprenti conduite d’engin, embauché en 2013 - et les jeunes. A l’issue de la discussion, Cédric a remis au Proviseur du lycée professionnel Blaise Pascal, Mr Florin Thierry, un chèque de 1 000 € pour le reversement de la Taxe d’Apprentissage de CMGO au profit de notre CFA partenaire de longue date.  Voilà quelques photos de ce moment partagé.

Ci-dessous une présentation de son établissement par Mr Hatté, le Directeur Délégué aux Formations Professionnelles.

Partenariat CMGO Charente Maritime & Lycée Blaise Pascal

Visite de la carrière 30 septembre 2022

Le lycée Blaise Pascal est un lycée des métiers de la maintenance, de la sécurité et des Travaux Publics. Il accueille plus de 520 jeunes en formation sous statut scolaire (65%), en apprentissage (20%) et en formation continue (15%). C’est un lycée atypique puisqu’il propose des formations qui sont peu courantes sur le Poitou Charentes, avec un recrutement sur une zone géographique très large et des possibilités d’accueil à l’internat.

Pour la filière Travaux Publics, cet établissement scolaire forme :

  • au CAP Conducteur d’Engins de Travaux Publics et Carrières sous statut scolaire et en formation continue ;
  • au CAP Constructeur de réseaux de canalisation de Travaux Publics en apprentissage ;
  • au CQP Conducteurs d’engins de chantiers urbains en formation continue (ouvert en septembre 2022) ;
  • au CAP, Bac Pro et BTS en maintenance des matériels de construction et de manutention, en scolaire et en apprentissage à partir de la 1ère Bac pro.

A l’issue du CAP, les élèves peuvent s’insérer facilement dans la vie active, ou poursuivre leur formation au lycée par un CAP Conducteur Routier de Marchandise en contrat de professionnalisation, ou dans un autre établissement vers le bac pro Travaux Publics.

Les différentes formations et statuts proposés au lycée permettent différents parcours :

  • C’est le cas de Enzo qui comme d’autres jeunes ont fait, après un Bac Pro ou un CAP en Maintenance des Matériels, un CAP en un an en formation continue (contrat de professionnalisation) en conduite routière de marchandises. Conduire le porte engins, ce n’est plus un problème pour lui…
  • Ou encore, de jeunes comme Dylan qui ont fait, après un CAP constructeur en canalisation en apprentissage, un CAP en un an en formation continue de conducteur d’engins.

Dans un lycée professionnel, les moyens pédagogiques mis à disposition des jeunes pour acquérir les différentes compétences sont financés par des subventions données par le conseil régional, mais également via la collecte de la taxe d’apprentissage.

Depuis deux ans, cette taxe d’apprentissage peut être versée directement au lycée par les entreprises. Elle permet de maintenir à niveau le matériel, et d’investir dans de nouveaux équipements.

Ainsi en 2022, le lycée a pu s’équiper d’une application de GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur) qui va permettre de faire le suivi du parc de 12 engins servant à la conduite. C’est un outil numérique qui sera également utilisé par les élèves…

Cette vidéo a obtenu le Prix du Public à l'occasion du concours vidéo "30 ans d'engagement" de l'association Unicem Entreprise Engagée (UEE) le 15 septembre 2022.

actu CMGO 17
Ce jeudi 30 au soir avant que juin ne calenche, nous organisions notre septième repas des voisins annuel d'affilé hormis en 2020, mais on sait pourquoi.

On était juste une petite centaine... venus parfois à pied ou à vélos pour 19 h -enfin 19 h30, charentais oblige ☺ - pour se réunir et dîner jusqu'à minuit.

Ce repas a été l'occasion pour moi de partager avec mon équipe de Grézac actuelle - Christelle, Priscilla, Julien, Bruno, Thierry, Jean Yves, Sébastien et Olivier (et passée - Leslie, Lucas et les retraités Patoche, Coco et Jojo-), Bernard Pourpoint le maire mais aussi nos voisins présents en nombre, notre prix "commun".

En effet le jeudi précédent, Alain Plantier le président de l'Union Nationale des Producteurs de Granulats UNPG de l'UNICEM m'a remis ce prix récompensant collectivement notre implication et implantation dans le territoire local. Que ce soit avec les voisins, la mairie, les autres collectivités (Cozes ou la CARA), les associations locales, le monde agricole, les irrigants, notre apicultrice, la LPO 17 (Elisa Daviaud et Fabien Mercier) mais aussi les démineurs de la Rochelle (Claude Clarès) et tant d'autres acteurs locaux qui font partie du même écosystème que nous.
Merci à toutes et tous, c'est aussi votre prix.

Enfin une pensée plus particulière pour "Tintin" Lucas Jacquemet qui permet aussi qu'au quotidien tout "roule" et à Guillaume Ferraro qui a embarqué plein fer dans notre aventure maritime.
1656880806493.jpeg1656880736802.jpeg1656880848099.jpeg